Dans les montagnes du Kerala

Le weekend dernier, avant-hier donc, nous sommes parti pour un “car trip” avec les gens de l’agence.
Le départ à 3h du matin dans la nuit de samedi avait un petit gout de classe de nature, et après une heure à attendre les retardataires, nous partîmes à 9 voitures pour les montagnes du Kerala.
Un superbe lever de soleil et quelques heures de voyage plus tard, nous traversons de gigantesques forêts de bambous pour enfin arriver à Whynot, un ensemble de bungalows donnant sur une petite rivière au cours rapide qui nous offrit un bain maharadjesque.

Votre serviteur, après ces 8 heures de voitures a faillit être reconduit manu militari à la frontière entre le Kerala et le Karnataka, ayant oublié de prendre une copie de mon passeport.
Je n’ai été autorisé à rester qu’à la condition expresse de ne quitter les alentours sous aucun prétexte… mais après ce voyage, l’envie d’escapade n’était plus là… d’autant plus que j’ai fait des découvertes botaniques et animalières dont l’Inde fourmille.

Laissez moi vous présenter le “Touch me not“, en français, le “ne me touche pas”.
Cette petite plante à la capacité si on la touche, de se recroqueviller en deux secondes…. animal ou végétal ?
Et voila une sangsue Malayalie (du nom des habitants de la région). Petite comme la moitié d’un ongle, elle se gorge de sang pour atteindre la taille respectable de 5 ou 6 centimètres… avis aux amateurs.

Enfin, nous eûmes droit à un combat acharné au jeu des 7 pierres (je vous raconterai un jour) entre les créatifs de l’agence et les représentant du ‘client service‘ dont je fais partie.
Il va sans dire que le score fut sans appel.Un weekend parfait donc, si l’on parvient à oublier les huit heures de retour dimanche dans une circulation et des méthodes de conduite sur route que la morale et mon éducation m’interdisent de décrire ici…

Et Carla dans tout ça ?
Outsourcing ou World Sourcing ?