Dimanche soir à Bangalore : Easy Rider

Encore cette chaleur qui s’est installée dans l’appartement sans vouloir repartir gentiment dans la douceur de l’exterieur. L’album de Raùl Paz en boucle, je fini calmement ce bon petit weekend.

Soirée étonnante hier soir, sur une grande terrasse d’une maison, sous les étoiles du ciel noir qui couvre la ville en ce moment… on est loin du ciel orangé de Paris. Quelques bougies, des fleurs par terre, un grand écran et TV5 qui diffuse le match. Il ne fut pas à la hauteur de nos espérances, mais d’un coup, entouré de cette vingtaine de français, on se croyait un peu dans le sud de la France, un samedi d’aout, merci à Charlotte & Maglie.
Rentré en moto à 3 heures du matin, derrière une gentille expatriée qui a bien voulu faire un détour pour me poser chez moi.
Le vent dans la figure, pas de casque (comme tous les passagers ici), un sentiment de liberté à la Easy Rider, et la ville vide de toute circulation, ajoute encore une vision à ajouter à ma chromie de l’Inde.
Un grand merci à Olivia donc pour ce petit tour, et à Christo & Agathe (happy Bday !!) pour la petite video conférence de cette après midi.
Billets pris pour Goa, les plages seront miennes dans quelques semaines puis organisation des voyages parentaux respectifs avec Amélie, ma voisine expatriée elle aussi. Joli programme en perspective pour Noël !

Aller, en avant pour une autre semaine, la 8e du voyage..

Au dessus de l’Iran
Le monde est injuste