En voiture les moustachus !

Lorsqu’on se balade dans les rues de Bangalore, il n’est pas rare de croiser, juchée sur un pauvre scooter en fin de vie, une famille entière de nos amis moustachus. A l’avant, sur le réservoir, le cadet, fier comme un bar tabac, se retient comme il peut au guidon. Au milieu, le pater familias invective ses compatriotes de sa voix et de son klaxon, passe les vitesse quand il y en a, et porte le seul casque de sa tribut. A l’arrière, la sage épouse, soumise et dévouée, est assise en amazone, le sari au vent et la mine rêveuse. Elle porte dans ses bras le petit dernier, qui tache de piquer un petit roupillon tout en digérant le kilo de riz qu’il vient de dévorer..

C’est là qu’arrive un dernier personnage, une bonne fée pour cette petite famille, un cauchemar pour les écologistes de tout crins, un génie pour le reste de l’Inde, Monsieur Tata.
Monsieur Tata n’est pas la vedette du dernier spectacle de Michou, non, c’est un des hommes les plus puissants du pays, patron de la firme éponyme, qui fabrique, entre autre des voitures… Et là, il a frappé un grand coup, une voiture à 1 lak roupies, soit 100 000 roupies, soit 2 500 dollars, soit enfin 1 700 de nos euros.

Bien, à ce prix là, il ne faut pas s’attendre à l’équipement d’une Bentley, et il est fort à parier que James Bond irait plutôt à pieds que dans ce pot de yaourt. Un seul essuie glace, des toutes petites roues, pas de clim. etc.
Une usine a été spécialement construite à Chennai, et même si la production ne sera “que” d’environ 300 000 unités par an, l’objectif est bien de permettre aux classes moyennes d’acceder à un nouveau moyen de transport tout en engrangeant, pour la firme, et comme vous vous en doutez, de confortables profits.

Une question me taraude. Comment ce pays va t il faire pour absorber encore des véhicules ?
Les routes sont mauvaises, et, pour prendre un exemple à Delhi, la vitesse moyenne des voitures est passée en cinq ans, de 27km/h à 15km/h. Et comment Bangalore, deuxième ville la plus polluée d’Inde pourra-t-elle supporter encore plus de gaz d’échappement ?

Les moustaches m’en tombent.

Au dessus de l’Iran
Le monde est injuste