Il est interdit de danser !

Après la loi qui intelligemment impose un couvre feu aux bars, restaurants & boites de nuits à 23h30 (!), le tout à renfort de policiers portant bâtons et grands chapeaux, la municipalité de Bangalore a encore trouvé le moyen d’escagacer la population des jeunes (et moins jeunes) en interdisant purement et simplement de danser dans les établissements de la ville.

L’interdiction serait due, selon les informations que j’ai pu glaner ici et là, à de nombreuses plaintes de bar n’ayant pas les moyens de payer la licence de boite de nuit et ouvrant à couverts des pistes de danses. Ces dits bars, contraints de fermer, auraient fait pression pour que tout le monde soit sur le même pied d’égalité. Du coup, les moustachus de l’administration auraient ordonné l’interdiction de bouger son body sur la musique hindi (et hippie). Mouai…

Deuxième raison, à mon avis plus plausible, est que la ville a doublée de volume en 10 ans et que la police n’est plus capable d’assurer un semblant d’ordre le soir par manque de budget et par truchement, d’effectif.

Je vais me mettre en chasse des resquilleurs ce weekend, je ne peux pas croire que des palace comme le Leela acceptent de perdre de l’argent en fermant leurs boites.

Ou alors je me venge, et je commence à chanter….

 » Laissssezzzzzz moiiiiiii danseeeeeeerrrrrr
Laisssseezzzzz moiiiiii
Laissez moi chanter, danser en libertéééééé « 

Au dessus de l’Iran
Le monde est injuste