Il n’y a pas de solution, gardez les bougies allumées

C’est le titre d’un article du Time Of India, qui s’emploie chaque matin à, entre autres, traquer les désordres économiques et administratif du pays.
J’ai eu l’occasion de vous le dire plusieurs fois, mais chaque soir et maintenant tous les matins, l’électricité est coupée chez moi.
Le TOI nous apprend que la demande d’électricité de Bangalore augmente chaque mois du chiffre impressionnant de 10 à 12%.
Et malgré une mousson généreuse en eau et des températures plus que clémentes qui ne poussent certainement pas à la consommation d’air conditionné, les coupures se font de plus en plus nombreuses.
Il semble, toujours selon ce journal, que des inimitiés et incapacité de coordination entre les Etats voisins du Karnataka (dans lequel se trouve Bangalore) et du Tamil Nadu (à l’Est) soient parmi les raisons de la non construction de centrales électriques.
Il est aussi avancé que les centrales nucléaires ne peuvent tourner à plein à cause d’un manque d’uranium.
Tout d’un coup, l’actualité internationale que vous suivez dans vos villes françaises toutes illuminées se fait plus palpable, notamment les discussions concernant le nucléaire indien.

Bien, je vais profiter du jour pour aller renouveler mon stock de bougies moi.

Bonne journée !

Et Carla dans tout ça ?
Outsourcing ou World Sourcing ?