Pashminas et chevaux

Samedi, c’est le jour du shopping, alors j’ai décidé de décorer un peu les murs blancs et tristes de mon bel appartement.
Un petit tour à “Raintree”, magasin conseillé par ma sœur. Ma lol, tu as des gouts de luxe c’est un fait. On ne peut rien n’y changer sœurette.

Trouvé un rickshaw en face du dit magasin, devant un hôtel pour être précis. Le détail a son importance, car il m’a baladé toute la journée pour rien, étant payé par l’hôtel !

Donc, donc, direction une première, puis une deuxième boutique avec des pashminas plus beaux les uns que les autres. Une chemise indienne achetée ( cf photo) et, les yeux encore pétillants de ce que j’avais vu, direction le troisième magasin. Et là, mes amis, les plus beaux tissus, les plus beaux pashminas (de ceux qui passent à travers une alliance sans la toucher). Une merveille. Le manager est originaire du Cashmere, et il m’a montré des patchworks composés de morceaux de robes anciennes de son pays. Ce sont les plus belles choses que j’ai jamais vu. Des œuvres d’Art qui donneraient à n’importe quel appartement du sud de Sarcelles un air de palais oriental.
J’ai acheté un carré de tissus bleu sur lequel trois chevaux magnifiques, brodés de fil doré, passent majestueusement entre des fleurs et les danseurs.
Aussi fait l’acquisition de deux petits patchworks colorés. J’ai vu des chemises et des vestes pour femmes du Cashmere brodées à la main, des tapis superbes. Une orgie visuelle.
Sophie, dis moi ce que tu veux comme couleur, et mesdames, dites-moi ce que vous voulez. Les prix vont de 10 euros à 100 pour les pashminas les plus beaux.

Tout en écoutant Charles Trenet 🙂 , je suis rentré en touc touc (rickshaw) chez moi, et viens de sortir du resto du coin. Pas très bon, guerre des tranchées dans mon bide…

Ah oui, j’oubliais, ce matin, j’ai regardé sur mon ordi le début d’un film de Bollywood… J’adore !!

J’espère que le weekend end est bon à Paris, et dites vous que sous le Soleil de Bangalore, il fait bien chaud… et que je suis heureux !

Au dessus de l’Iran
Le monde est injuste