RTI : réduction de travail indien

Avec les beaux jours, reviennent aussi les jours fériés. Demain nous fêtons l’anniversaire de naissance de Gandhi, la semaine prochaine (jeudi) c’est Dussihra et dans trois semaines, c’est Diwali.

Il existe en fait une péliade de jours fériés au long de l’année, mais ce sont les entreprises qui en décident l’octroi ou non.
Celui-ci est dépendant de la localisation de la société (certaines fêtes sont plus importantes dans le sud de l’Inde que dans le nord), et de la sensibilité religieuse de la majorité des employés mais le dernier mot revient à l’employeur.
C’est aujourd’hui l’Eid Ul Fitr pour les musulmans, et Bangalore est à moitié vide mais l’agence au sein de laquelle je travaille, n’offre que demain en jour férié (1).

Voila encore un bon exemple de la flexibilité de nos amis indiens et de la transformation de l’Inde, qui d’un pays socialiste jusque dans les années 90, considère désormais l’entreprise comme un des véritables centre de pouvoir (2).

Programme de demain: sieste sur la terrasse, bouquinage, et peut être grande balade dans la ville.

(1) L’anniversaire de Gandhi est une exception notable à cette règle, puisque la majorité des commerces et entreprises seront fermés en ce jour qui fait lieu d’une sorte de Fête Nationale bis…
(2) Je n’ai pas le temps aujourd’hui de m’étendre sur le sujet, mais je le ferai rapidement et vous verrez l’importance d’une société pour ses employés.

Au dessus de l’Iran
Le monde est injuste