Travailler avec des cultures différentes

Hier donc, nous étions conviés à une formation intitulée Managing Across Cultures… Vaste programme pour l’organisation dans laquelle je travaille, qui au niveau local est à 95% composée d’indiens mais qui doit s’adapter en permanence aux méthodes de travail du monde entier

Arrivé un peu en retard, la première chose que j’ai vu était un vieux power point des années 90. Pas un très bon début, mais qui fut vite contre balancé par la prestation brillante, drôle et communicative de notre coach californienne.
Je vous laisse imaginer qu’étant le seul étranger, la France est devenu rapidement, avec le Japon et les États Unis, un des pays de comparaison avec l’Inde et que j’ai pu apprécier l’image que nos amis ont de nous…

Le principe de cette journée était de développer l’adaptabilité à travailler dans un milieu international si ce n’est en comprenant les codes, du moins à avoir la curiosité de chercher à les assimiler.
Les illustration ont été nombreuses, que ce soient les significations de certains mots (incroyable comme le mot “oui” peut avoir de sens différents), l’interprétation des comportements gestuels, ou la perception du temps, dont j’ai déjà parlé à de nombreuses reprises ici.

Un des moments forts de la formation fut l’exposé fait par un groupe d’Indiens, de l’image qu’ils avaient de leur pays.
Le portrait a commencé par le nouveau visage de la Femme qui, de maitresse de maison se retrouve à égalité avec les hommes, encouragée dans cette évolution par ces derniers.
Puis, ils ont continué par la reconnaissance des apports coloniaux dans les infrastructures et l’éducation. Cette prise de position parait être une véritable évolution dans une mentalité de rejet durant une longue période rejet des ex-colonisateurs depuis l’indépendance.
Et la conclusion de cet exposé était clair, il est maintenant temps de conquérir le Monde….

Mais tout au long de la journée, les indiens présents ont aussi évoqué un pays qui balance entre son futur statut de super puissance et ses bidonvilles, et de leur système accepting rather than questionning qui se heurte au méthodes de travail assimilés lors de voyages à l’étranger.
En somme, une introspection claire et qui se veut être le point de départ d’une nouvelle Inde, représentée par une jeune génération ambitieuse et tournée vers le reste du monde…

Et les Français vus par les Indiens ?

Agressifs, vociférants, ponctuels, flexibles, avec un bel esprit de contradiction et une approche du raisonnement très structuré… Mais au delà de tous ces qualificatifs, positifs malgré ce que l’on pourrait croire, les Indiens retiennent la fierté des Français de leurs culture… S’en est suivi un topo de votre serviteur sur l’Histoire de France, et son système éducatif…. en espérant ne pas avoir dit trop de contres-vérités.

En somme une belle journée et une fascination toujours plus grande pour ce grand et fabuleux pays qu’est l’Inde.

PS: Nästa vecka ?

  • Ogilvy & Mather s’occupe à Bangalore de coordonner les opérations marketing nationales de Lenovo, et ce dans le monde entier.
Au dessus de l’Iran
Le monde est injuste